• Notions
  • 200 Renseignements concernant la loi fédérale sur l’assurance-accidents (LAA) et l’ordonnance sur l’assurance-accidents (OLAA)
  • 300 Renseignements concernant l'OPA: champ d'application, obligations des employeurs et des travailleurs, appel à des MSST
  • 307A Renseignements concernant l'OPA: Appel à des médecins du travail et autres spécialistes de la sécurité au travail (appel à des MSST)
  • 309A Renseignements concernant l'OPA: Bâtiments et autres constructions
  • 321A Renseignements concernant l'OPA: Équipements de travail
  • 330A Renseignements concernant l'OPA: Milieu de travail
  • 336A Renseignements concernant l'OPA: Organisation du travail
    • 337 Vêtements de travail, EPI (équipements de protection individuelle)
      • 337.1 Notion de vêtements de travail, EPI (équipement de protection individuelle)
      • 337.2 Objectif de sécurité fondamental
      • 337.3 Catégories d’EPI et caractérisation des EPI
      • 337.4 Mise à disposition, paiement, nettoyage, entretien et réparation des vêtements de travail et des EPI
      • 337.5 Vêtements de protection
      • 337.6 Protection de la tête
      • 337.7 Protection des yeux et du visage
      • 337.8 Protection de l’ouïe
      • 337.9 Protection des voies respiratoires
      • 337.10 Protection des mains, protection des bras, protection de la peau
      • 337.11 Protection des pieds
      • 337.12 Équipements de protection pour secourir et maintenir
      • 337.13 Protection contre les chutes
    • 338 Accès interdit
    • 339 Lutte contre le feu
    • 340 Transport de marchandises
    • 341 Entreposage
    • 342 Transport de personnes
    • 343 Travaux sur les équipements de travail
    • 344 Substances nocives
    • 345 Protection contre les radiations nocives
    • 346 Liquides inflammables
    • 347 Protection contre les risques liés aux microorganismes
  • 351 Renseignements concernant l'OPA: Organisation de la surveillance
  • 381 Renseignements concernant l'OPA: exécution des prescriptions sur la sécurité au travail (procédure d'exécution)
  • 400 Renseignements concernant l'OPA: prévention dans le domaine de la médecine du travail
  • 431 Renseignements concernant l'OPA: financement des frais de surveillance
  • 450A Procédure et aux voies de droit, dispositions finales de l'OPA
  • 500A Renseignements concernants des autres bases légales
  • CSFT-Directive n° 6508 relative à l’appel à des médecins du travail et autres spécialistes de la sécurité au travail
  • Directive n° 6512 Equipements de travail (CFST)
  • Complément
Deutsch |
Français |
Italiano

337.7 Protection des yeux et du visage

Art. 5 et 38 OPA

A. Dans quelles circonstances faut-il utiliser une protection des yeux et/ou du visage?

Il faut mettre à disposition et utiliser une protection des yeux et du visage lorsque les yeux et le visage risquent d’être exposés à des influences néfastes extérieures.
Les yeux et le visage sont mis en danger par des influences:

  • mécaniques
  • optiques (notamment sur les yeux)
  • chimiques
  • thermiques
  • dangers particuliers (rayons X, arcs électriques, dangers biologiques, etc.) 

La plupart du temps, plusieurs influences néfastes agissent simultanément sur les yeux et le visage. P. ex. lorsqu’il y a une fuite d’un agent basique sous pression, les yeux et le visage peuvent être endommagés mécaniquement, chimiquement et thermiquement.

Lésions mécaniques
Les lésions mécaniques sont occasionnées par des corps étrangers entrant en contact avec les yeux et le visage ou pénétrant directement dans l’œil. Parmi ces corps étrangers, on compte la poussière, les copeaux, les éclats, les liquides sous pression.

En cas de poussière, la vitesse avec laquelle celle-ci entre en contact avec l’œil est généralement très faible. La plupart du temps, la poussière se fixe entre la paupière et l’œil et provoque des irritations et des inflammations. Le type et l’importance des blessures provoquées par les autres corps étrangers sont fonction du volume, de la forme et de la vitesse avec laquelle le corps étranger entre en contact avec l’œil.

Lésions optiques
Les lésions de l’œil (voir tableau ci-après) sont provoquées par le rayonnement de sources lumineuses naturelles ou artificielles. Les rayons nocifs, en fonction de leur fréquence, pénètrent plus ou moins profondément dans l’œil et transforment l’énergie qu’ils transportent en chaleur.

Rayonnement Lésion de l'oeil Exemples

Rayons ultraviolets
100 - 400 nm

Danger prononcé
200 - 310 nm

Effet à court terme:
Inflammations, notamment de la cornée et de la conjonctive («effet flash»)
Effet è long terme:
Cataracte
Rayonnement solaire intense,
Travaux de soudure,
Séchage de vernis, Durcissement de plastique
Lumière visible
400 - 780 nm
Eblouissement suivi par une altération de l’acuité visuelle, Dommages permanents à la rétine Fort exposition à la lumière du soleil, sources lumineuses artificielles très puissantes

Rayons infrarouges
Rayons IR à basses fréquences
780 - 1400 nm

Rayons IR à longues fréquences
1400 nm - 1 mm

Brûlures de la cornée en cas de forte concentration

La transformation irréversible du liquide de la lentille contenant des protides peut entraîner progressivement la cécité (cataracte)

Travaux de soudure




Masses en fusion dans la sidérurgie et l’industrie du verre

Rayons laser
100 nm - 1 mm
Lésion de la cornée, notamment dans la plage de 400 - 1400 nm Utilisation variée

Lésions chimiques
Les lésions chimiques sont provoquées par des matières solides, liquides et gazeuses. Les yeux sont particulièrement mis en danger par les acides et les bases sous forme solide ou liquide. Une seule goutte d’acide peut entraîner une ulcération de la cornée suivie d’une cicatrisation. Souvent, les bases occasionnent des lésions encore plus graves. Quelques gouttes peuvent ternir la cornée pour toujours et la détruire. Les gaz, les vapeurs et les fumées endommagent principalement les muqueuses.

Lésions thermiques
Les lésions thermiques peuvent être engendrées par le froid ou la chaleur. Le froid (p. ex. à l’intérieur des locaux frigorifiques) peut entraîner la mort par congélation. Un signal d’avertissement est souvent le fait que les yeux commencent à pleurer. La chaleur provoquée par le rayonnement (p. ex. par des fourneaux ou le contact avec des objets chauds) peut occasionner des brûlures.

Substances biologiques
Ells peuvent pénétrer dans le corps via les yeux, causer des infections et entraîner, le cas échéant, également des effets toxiques ou sensibilisants.

Risques électriques
Les risques électriques peuvent survenir lors de travaux de câblage ou de courts-circuits dans les installations de distribution d'électricité. Du fait des températures élevées et des éclats de particules causés par les arcs électriques, les yeux et le visage risquent de subir d'importantes lésions.


B. Quels sont les moyens de protection actuellement disponibles pour les yeux et le visage et comment agissent-ils?

Pour protéger les yeux et le visage, on dispose du matériel suivant:

  1. lunettes de protection, avec ou sans protection latérale
  2. lunettes fermées (lunettes panoramiques)
  3. boucliers de protection
  4. écrans de protection, Visiere
  5. visières de protection
  6. autres appareils de protection pour les yeux et le visage (Atemschutzhelme und -hauben)
Les appareils de protection des yeux et du visage doivent être conçus de manière à entraver le moins possible le champ visuel. Ils doivent par ailleurs être confortables et ne pas fatiguer les yeux. A cet effet, ils doivent assurer une aération optimale des yeux et des parties du visage qu’ils recouvrent.
Pour assurer l’effet de protection de ces appareils, leurs divers composants doivent être liés entre eux de sorte qu’ils ne puissent être séparés qu’en cas de destruction matérielle. De cette façon, les parties contribuant essentiellement à la sécurité ne peuvent pas être perdues ou démontées (p. ex. la protection latérale dans les lunettes de protection). Une exception à cette règle est constituée par les verres de sécurité: en tant que pièces soumises à l’usure, elles doivent pouvoir se remplacer facilement et si possible sans outils.
Les montures ne doivent pas présenter des arêtes vives, des angles, des recoins ou des aspérités.

1. Lunettes de protection

Les lunettes de protection protégeant les yeux contre les corps étrangers et les rayons agissent frontalement. Pour assurer une protection latérale, les lunettes de protection sont dotées de plaques ou de renforts latéraux. Certains modèles disposent même d’une protection des sourcils. Les lunettes de protection équipées d’une protection latérale et d’une protection des sourcils n’isolent cependant pas complètement la partie autour des yeux contre l’environnement. Elles n’offrent par conséquent pas une protection suffisante contre l’influence des matières et des rayons agissant latéralement et pouvant ainsi s’immiscer derrière les lunettes. Elles n’offrent p. ex. pas une protection suffisante contre les poussières, les liquides projetés, irritants et corrosifs, les gaz, les vapeurs, les fumées.

2. Lunettes de protection fermées

Les lunettes de protection fermées encerclent complètement les yeux et la partie autour des yeux grâce une monture souple et élastique. Elles offrent une bonne protection contre les matériaux, les particules en mouvement, les éclaboussures et les rayons agissant frontalement ou latéralement sur les yeux. Pour se protéger contre les gaz, les vapeurs, les brouillards et les fumées, il faut utiliser des lunettes de protection fermées très épaisses («lunettes de protection contre les gaz»).

3. Boucliers de protection

Les boucliers de protection consistent en un corps non transparent dans lequel est encastré une visière interchangeable. Les boucliers de protection se tiennent avec une main. Ils protègent les yeux, le visage et certaines parties du cou contre les pièces en mouvement, les éclaboussures et les rayons.

4. Visières de protection

Les visières de protection peuvent être complètement transparentes ou consister en un support non transparent et une visière. Elles sont fixées sur le casque de protection ou directement à la tête. La fixation peut être conçue de manière à ce qu’il soit possible de relever la visière ou de la remplacer facilement.
Comme les boucliers de protection, les visières protègent les yeux, le visage et, suivant le modèle, certaines parties du cou contre les pièces en mouvement, les éclaboussures et les rayons. Etant donné qu’elles suivent chaque mouvement du porteur, ce qui n’est p. ex. pas le cas pour les boucliers de protection, leur effet protecteur est plus élevé. Un avantage supplémentaire est le fait qu’elles laissent les deux mains libres pour le travail.

5. Capes de protection

En règle générale, les capes de protection sont conçues en des matériaux non transparents. Elles sont équipées d’une ouverture pour la visière. Les capes de protection entourent complètement la tête. Certains modèles peuvent aussi couvrir les parties supérieures des épaules. Les capes de protection sont utilisées en combinaison avec un casque de protection ou d’autres protections.
Les capes de protection protègent la tête, le cou, voire les épaules contre les pièces en mouvement, les éclaboussures et les rayons.

6. Autres appareils de protection des yeux et du visage

On dispose d’un matériel assurant une protection particulière des yeux et du visage en fonction de l’activité spécifique.
Les lunettes de protection contre les rayons laser selon EN 207 et EN 208 (1337.7) ainsi que les écrans de protection du visage pour électriciens font partie de ce matériel.

C. Quels sont les points à observer particulièrement lors de l’utilisation de protections des yeux?

  • Il faut veiller à remplacer les verres lorsqu’ils sont ternes, rayés, recouverts de particules immuables ou lorsque la membrane de protection (seulement sur certains modèles) montre des fissures.
  • Il faut éliminer les protections des yeux et du visage lorsque les éléments de réglage ne permettent plus un réglage approprié.
  • Les parties mobiles doivent toujours pouvoir être bougées facilement.
  • Les appareils de protection des yeux doivent avant tout être adaptés de sorte qu’ils ne puissent exercer une pression ou se déplacer.

Lorsqu’on utilise des verres de protection, on doit toujours prévoir des produits de nettoyage empêchant la formation de buée (p. ex. serviettes en papier imprégnées, produits de nettoyage en flacons vaporisateurs, sprays anti-buée).

Des lunettes de protection à verres correcteurs de sécurité trempés ou en matière synthétique sont disponibles pour les porteurs de lunettes. Dans certaines situations spécifiques, on peut également utiliser des lunettes spéciales pouvant être portées par-dessus les verres de correction. Si l’on recourt à cette solution, il faut veiller à ce qu’il n’y ait ni d’altération de l’effet correcteur des lunettes correctives ni de diminution de l’effet protecteur des lunettes de protection. Les deux paires de lunettes doivent être confortables pour le porteur.
Les lunettes optiques ordinaires ne garantissent pas une protection suffisante des yeux. Les lunettes de correction dotées d’un dispositif permettant d’ajouter des verres de sécurité ou filtrants n’offrent pas la même protection que les lunettes de protection spécialement conçues à cet effet.
Les écrans de protection ne devraient être utilisés qu’en combinaison avec des lunettes de protection dotées de protections latérales ou des lunettes de protection fermées (notamment lors de l’exécution de travaux au-dessus de la tête).

Le fournisseur d’appareils de protection des yeux et du visage doit être informé de manière détaillée par l’entreprise des dangers spécifiques contre lesquels son matériel de protection doit assurer la protection.

Ouvrages de référence et informations complémentaires sur la protection des yeux et du visage: voir (1337.7)